Coronavirus : Quelles conséquences pour les EHPAD ?

S'il est encore difficile d'établir un bilan complet de l'impact du coronavirus dans les EHPAD, ses conséquences néfastes sont en revanche bel et bien réelles. Les résidents, le personnel et les directeurs d'EHPAD subissent en effet de plein fouet l'impact de la crise sanitaire. Une situation inquiétante mais pour laquelle il existe tout de même des solutions encourageantes.

Nouvelles technologies dans les EHPAD : Pourquoi les adopter ? Téléchargez notre livre blanc, et découvrez des cas concrets d'usage des nouvelles technologies dans les EHPAD

Les multiples impacts du coronavirus pour les résidents d'EHPAD

Les résidents d'EHPAD sont les premières victimes de l'épidémie de Covid-19. Depuis le premier confinement de mars 2020 jusqu'à ce printemps 2021, les pertes humaines ont été considérables dans les EHPAD puisqu'on estime le nombre de décès à 15 000.

À ce premier bilan humain des plus lourds, viennent s'ajouter d'autres conséquences des plus néfastes : l'isolement social, le syndrome de glissement et la perte d'autonomie.

Les résidents d'EHPAD ont été soumis à un confinement particulièrement strict qui les a éloignés voire coupés du contact humain. Et qui dans certains cas les a contraint à garder leurs distances avec les autres résidents d'EHPAD.

Cette situation de manque de lien social n'est pas sans impacts psychologiques. Il en résulte un phénomène d'isolement social néfaste pour les résidents qui manifestent des troubles psychologiques importants : lassitude, dépression, sentiment d'abandon, voire même syndrome de glissement chez certaines personnes âgées qui se sont laissées dépérir.

Au niveau physique également, les conséquences du coronavirus sur les résidents d'EHPAD sont pour le moins graves. Le confinement et les mesures barrières ont eu comme effet de restreindre au maximum, voire de supprimer nombre d'activités physiques. Elles sont pourtant essentielles pour rester en bonne santé mentale et physiologique.

Les conséquences du coronavirus pour le personnel et les directeurs d'EHPAD

Les directeurs d'EHPAD et le personnel soignant ont également subi de plein fouet les effets de l'épidémie de Covid-19.

Les directeurs d'établissements ont ainsi dû faire face à une situation aussi inédite qu'exceptionnelle, faite dans un premier temps de nombreux imprévus et inconnus. La pénurie de masques et de gel hydroalcoolique des premiers mois de la crise sanitaire a rendu bien difficile voire impossible la protection des résidents.

Les changements réguliers de directives de la part de l'Etat quant aux visites dans les établissements les ont également soumis à une forte pression et à une grande difficulté à assurer le bien-être des résidents, qui est pourtant leur priorité.

Comment faire comprendre en effet aux familles que les visites sont autorisées un jour puis interdites dès le lendemain ? Les directeurs d'EHPAD se trouvent dépourvus dans bien des cas et doivent en plus faire avec une grande difficulté à gérer le personnel. Car dans nombre d'EHPAD, les directeurs ont dû faire avec une situation de sous-effectif, causée par le confinement de certains membres des équipes soignantes, voire leur contamination.

Que dire de la situation pour les équipes soignantes ? Elle est également réellement inquiétante entre une surcharge de travail considérable du fait des gestes barrières et des nouvelles consignes sanitaires, un moral nettement en baisse et une fatigue physique conséquente. C'est ce que révèle d'ailleurs une enquête menée sur la situation du personnel soignant en EHPAD et dans les hôpitaux : 94% d'entre eux affirment que la crise sanitaire a impacté tant leur santé physique que leur moral, et 89% estiment que leur travail n'est pas suffisamment reconnu.

Les initiatives bénéfiques instaurées dans les EHPAD durant la crise de Covid-19

Plusieurs établissements ont mis en place des initiatives intéressantes pour atténuer les impacts de la crise sanitaire, à l'image du programme Une Lettre 1 Sourire. Son objectif est de rompre l'isolement social des personnes âgées en donnant la possibilité de leur écrire. Tout se passe en quelques clics via une plateforme web et la lettre est ensuite envoyée en format papier à son destinataire.

Par ailleurs, le numérique et les nouvelles technologies ont été d'une grande aide pour rompre l'isolement des personnes âgées, mais aussi pour soulager le travail du personnel et épauler celui du directeur d'établissement. Dans certains établissements, des kits numériques comprenant des tablettes tactiles et un casque de réalité virtuelle ont été distribués afin d'égayer le quotidien des résidents grâce à des balades virtuelles dans des environnements reposants comme des forêts ou des parcs.

Des robots compagnons tels que Cutii sont également utilisés avec succès dans plusieurs EHPAD. Il s'agit d'une solution bénéfique tant pour les résidents que pour le personnel et le directeur d'établissement.

Pour les résidents, Cutii offre différentes possibilités :

À L'arrivée, des solutions techniques comme Cutii permettent de stimuler les résidents, de rompre l'isolement et de conserver une activité physique et mentale de bon niveau. Ces avantages se répercutent naturellement sur les soignants et les directeurs d'établissements. Ils disposent en effet d'outils qui les accompagnent dans leurs tâches quotidiennes et permettent de renforcer le bien-être des personnes âgées.

L'épidémie du coronavirus n'est pas terminée, et les impacts sur les EHPAD ne peuvent donc être totalement connus. Pour autant, des solutions technologiques existent pour les atténuer, et la crise en a même accéléré le déploiement dans les établissements. Aussi la campagne actuelle de vaccination représente un réel espoir pour l'avenir. À ce jour, plus de 83% des résidents des EHPAD sont vaccinés.

Nouvelles technologies EHPAD
En savoir plus sur Cutii