Absentéisme du personnel en EHPAD : pourquoi et comment agir ?

Le taux d'absentéisme du personnel en EHPAD est un vrai problème auquel les directeurs et directrices d'établissements sont confrontés. L'important turnover de même que les difficultés de recrutement en sont deux autres de premier plan. Pour autant, des solutions existent.

Nouvelles technologies dans les EHPAD : Pourquoi les adopter ? Téléchargez notre livre blanc, et découvrez des cas concrets d'usage des nouvelles technologies dans les EHPAD

Le taux d'absentéisme du personnel en EHPAD est inquiétant

Les EHPAD de France sont face à une situation critique en termes de gestion du personnel soignant. Le taux d'absentéisme est tel dans certains établissements, qu'il remet en question leur bon fonctionnement.

En 2017, la CNAM a comptabilisé non moins de 24 000 accidents du travail (soit +21% en 4 années), 1 200 maladies professionnelles et 2 000 accidents de trajets domicile-travail chez les salariés d'EHPAD, secteur public et privé confondus.

Ces chiffres traduisent une situation on ne peut plus problématique à laquelle s'ajoutent deux autres écueils majeurs dans les EHPAD : le turnover et les grandes difficultés de recrutement. La Drees a publié un rapport sur le recrutement du personnel en EHPAD. Plusieurs faits marquants témoignent de la situation pour le moins compliquée.

Le taux de départ du personnel soignant affiche un niveau particulièrement élevé dans les EHPAD : supérieur à 60%. Ce turnover important peut dégrader la qualité de prise en charge dans les EHPAD mais ajoute également des difficultés pour intégrer rapidement les nouveaux personnels : 15% de l'effectif a moins d'une année d'ancienneté.

Qui plus est, le taux d'encadrement des résidents est d'à peine 23 postes pour 100 places dans le secteur privé, et de 36 postes pour 100 places dans le secteur public. À cette situation de sous-effectif viennent s'ajouter des difficultés de recrutement puisque 44% des EHPAD affirment ne pas réussir à atteindre leurs objectifs de recrutement et 63% d'entre eux ont des postes non pourvus depuis au moins 6 mois, notamment chez les aides-soignants.

Quelles sont les raisons d'une telle situation ? La pénibilité du travail de même que les horaires décalés avec travail de nuit ou encore le faible niveau de rémunération comptent parmi les principales explications. Aussi, le regard négatif de la société sur le grand âge n'est pas de nature à donner envie de travailler auprès des personnes âgées. Et la perte d'autonomie des seniors est par ailleurs un autre facteur important de l'épuisement du personnel soignant.

Les conséquences multiples du taux d'absentéisme en EHPAD

Le taux d'absentéisme du personnel en EHPAD provoque des dommages pour tous, que cela soit pour les résidents, pour les soignants, animateurs et pour la direction de l'établissement.

Pour le personnel, le taux d'absentéisme accroît la charge et la cadence de travail car ceux étant encore présents doivent travailler davantage pour pallier les arrêts maladies de leurs collègues. Cela provoque des réactions en cascade : le personnel est fatigué physiquement et moralement, il peut commettre des erreurs causées par l'épuisement et finit en arrêt maladie ou par démissionner.

De leur côté, les résidents bénéficient de moins d'accompagnement, ils sont davantage isolés, ont moins de contact car le personnel sous-effectif a peu de temps à leur accorder. Les personnes âgées souffrent de cette situation, d'autant qu'elles sont à la fois plus nombreuses dans les EHPAD mais aussi plus âgées à leur entrée dans l'établissement, et donc plus rapidement dépendantes.

Cette situation est un véritable casse-tête pour les directeurs d'établissements qui ont bien du mal à mener à bien leur mission : assurer la sécurité et le bien-être des résidents et créer les conditions favorables au bien-être de leur personnel médico-social.

Comment y remédier et diminuer le taux d’absentéisme du personnel en EHPAD ?

Plusieurs bonnes pratiques permettent d'influer positivement sur le taux d'absentéisme du personnel en EHPAD. La création d'un cadre de travail propice à leur bien-être et leur épanouissement est bien entendu primordial.

La notion de QVT - qualité de vie au travail - est un enjeu de premier plan pour les EHPAD. Il existe d'ailleurs des solutions numériques d'aide à l'animation, de fluidification des échanges avec les familles ou d'autonomisation qui améliorent le quotidien du personnel.

Plusieurs EHPAD se sont penchés sur la question et ont fait émerger des axes d'amélioration efficaces. Repenser l'architecture des locaux, développer les outils numériques, réorganiser le travail ou encore instaurer un dialogue permanent font partie des grandes thématiques ayant fait l'objet d'une collaboration entre le personnel, les familles, les résidents et la direction de l'établissement.

Des solutions robotiques permettent par ailleurs de réduire la pénibilité du travail et de lutter contre les TMS. C'est le cas de solutions comme Segway qui diminue le nombre de déplacements dans les grands établissements ou de lève-personne électrique voire même de robot désinfectant.

Le taux d'absentéisme du personnel en EHPAD est problématique à plusieurs niveaux, mais développer une vraie démarche de QVT au sein de l'établissement de même que mettre en place de solutions technologiques participent à le faire diminuer.

Nouvelles technologies EHPAD
En savoir plus sur Cutii