Dépendance et lien social

Posté le 14/12/2017 Publié par Tags : , ,
Personne âgée veiller sur mes parents dépendance

Le lien entre la dépendance et l’absence de lien social

La dépendance prise au sens large du terme, entend le fait d’être soumis à une incapacité de disposer entièrement de soi-même comme on le voudrait, ou simplement d’être en incapacité de réaliser des choses sans l’intervention d’une tierce personne ou objet.

Aujourd’hui en France, 7,8% des personnes âgées de plus de 60 ans sont touchés par ce phénomène de dépendance. Compte tenu du vieillissement continu de la population, ce chiffre tend à augmenter dans les prochaines années. Ce principe  de dépendance a été mis en avant par Bruce Alexander à travers son expérience du RatPark.

seniors Siver Economie lien social robot compagnon

 

Le Rat Park, l’expérience de la dépendance.

Bruce Alexander a tout d’abord remis en question le fait que l’être humain n’est pas dépendant de substances ou habitudes. Pour illustrer cela, il a mis en lumière l’idée que lorsqu’une personne est hospitalisée et sous substances dérivées de l’opium, elle ne ressent pas de manque ou d’état de dépendance en retournant à son domicile. La question du facteur déclencheur de cet état est donc réelle.

Au préalable de l’expérience du Rat Park, la guerre du Vietnam a permis de ressortir un état de fait autour de la dépendance. Il a été estimé que 20% des soldats américains présents au Vietnam consommaient régulièrement de l’héroïne dans le but de supporter les horreurs de la guerre. Un fléau sanitaire dès leur retour était donc craint. Pourtant, 95% des soldats héroïnomanes ont arrêté de consommer de la drogue lorsqu’ils retrouvaient leur famille et communauté.

Partant de ce constat Bruce Alexander et d’autres scientifiques ont émis l’idée que c’était plus l’environnement social et les liens sociaux qui influaient sur l’état de dépendance. C’est dans la volonté d’illustrer cette théorie qu’ils ont mis en place le Rat Park, un parc d’attraction pour rats. 

Dans un premier temps, Bruce Alexander a placé un rat seul dans une cage avec deux bouteilles, l’une contenant de l’eau, et l’autre contenant une solution avec de l’héroïne ou de la cocaïne et du sucre.

Dépendance Siver Economie lien social robot compagnon rat park

Le bilan fut que chaque rat seul consommait plus facilement la solution contenant la drogue plutôt que l’eau simple. Un état de dépendance était donc révélé. Cependant, le rat n’évoluant pas dans son environnement naturel, aucun bilan définitif ne pouvait être établi.

Dans un second temps, le britannique a construit un grand enclos, le Rat Park, dans lequel les rats mâles et femelles pouvaient se balader, courir et interagir avec leur environnement. Dans celui-ci, il réitéra l’expérience précédente en proposant une nouvelle fois une bouteille d’eau et une bouteille avec de l’héroïne. Le résultat fut que, même si les rats goûtaient de temps en temps à la solution d’héroïne, ils consommaient essentiellement de l’eau et retournaient à leurs activités avec les autres rats.

 

Cette expérience du Rat Park a révélé que le fait d’évoluer dans un environnement social avec des contacts et des liens sociaux continus réduisait les effets de dépendance.

Il est intéressant de transposer cette expérience vers une dimension humaine. Le Rat Park, associé aux constatations des soldats américains revenus du Vietnam, démontre bien une corrélation entre absence de lien social et phénomène de dépendance. Dans le cas des 7,8% de personnes de plus de 60 ans vus précédemment, l’état de dépendance dans lequel elles sont est favorisé par la situation d’isolement subi. Une amélioration de l’environnement social de ces personnes et des moyens favorisant les interactions sociales permettrait de combattre plus efficacement cette dépendance et les différents phénomènes qui en découlent.

Quel futur pour l’aide à l’autonomie ?

Le lien social est donc primordial dans la lutte contre la dépendance et l’isolement. Dans notre société en constante évolution numérique et hyper-individualisée, ces liens sociaux peuvent avoir tendance à s’atténuer, disparaitre ou à subir une mutation. Les liens sociaux prennent alors une nouvelle forme et sont favorisés à travers divers types d’actions.

À l’ère du renouveau de l’économie et du numérique, la société collaborative vise à mettre en place un écosystème d’échange et de partage par l’intermédiaire de la mutualisation des biens et des savoirs. Ce nouveau modèle d’économie et de société s’inscrit dans la recherche d’une société solidaire et durable dans le cadre de la lutte contre la dépendance et la création de liens sociaux. C’est en s’attaquant aux problèmes sociaux et environnementaux, considérés comme pas assez rentables par les entreprises privées lucratives, que l’économie solidaire a su, grâce au numérique, prendre une place de plus en plus importante dans la société actuelle. Les populations les plus vulnérables ont la possibilité de se fournir de services ou produits dont elles ne disposaient pas auparavant. D’autre part, les relations humaines et les différents liens sociaux sont de nouveau mis au cœur de la problématique sociale. Des initiatives nouvelles sont abordées avec les nouvelles technologies et le numérique.

Personne âgée dépendance Silver économie technologie

Cette incursion du numérique, en particulier chez les seniors, est de plus en plus révélatrice de l’évolution des comportements de consommation. En effet, une étude réalisée en 2015 par Les Senioriales a révélé que le taux d’équipement chez les 60-69 ans était plus ou moins équivalent au reste de la population française en ce qui concerne les ordinateurs, tablettes et la connexion à internet. De plus, 45% des plus de 65 ans possèdent un compte sur les réseaux sociaux. Leur objectif est de communiquer, de se divertir et faire de nouvelles rencontres. Ces nouveauxCutii robot compagnon solution de maintien à domicile Silver économie modes de consommation de leur part révèlent en partie une volonté de surmonter un sentiment d’isolement en favorisant l’utilisation de technologie permettant de rester en contact avec leur proche.

 

 

Dans un de nos précédents articles, nous avons mis en avant que les seniors étaient de plus en plus intéressés par l’utilisation des nouvelles technologies et en particulier des objets connectés pour avoir un suivi de leur santé mais également pour favoriser le maintien à domicile.

Les solutions qu’offrent le numérique sont donc une réelle opportunité pour concilier à la fois la société solidaire, favorisant les liens sociaux, et la lutte contre la dépendance.

Evoluant au coeur de la Silver Economie, nous développons, chez Cutii un robot compagnon pour les personnes âgées. Ce robot domestique a pour objectif d’intégrer au mieux l’économie solidaire en proposant un catalogue d’activités et de services. Ce catalogue permet de créer des échanges entre personnes, de favoriser le lien social et surtout il aborde une approche nouvelle de l’économie solidaire. Cet écosystème entre donc bien dans une démarche d’aide à l’autonomie et de solution de maintien à domicile en luttant contre la dépendance par la création de liens sociaux.

 

Envie de prendre part à cette aventure ou d’offrir une solution nouvelle de maintien à domicile ?

Devenez Cutiiz